La famille Bardet | La Fermothèque

La famille Bardet

Violaine, Clovis, Augustin, Laurent & Léopold

Laurent Bardet

Laurent Bardet s’est installé, en 1995, en tant qu’agriculteur tout d’abord en location sur une ferme en Haute-Vienne, hors cadre familial, sur une exploitation de 70 hectares avec 60 vaches allaitantes de race Limousine…

En 2000, il achète l’exploitation de « la cantinière », sur la Commune de Lathus dans la Vienne, représentant 100 hectares.

Ainsi depuis, il exploite 170 hectares avec 110 vaches allaitantes.  Avec un salarié à mi- temps, Laurent a choisi une agriculture respectueuse de l’environnement et du bien–être animal. Il exploite ce potentiel de manière raisonnée.

L’exploitation est surtout herbagère avec des pratiques soucieuses de l’environnement, comme par exemple :

  • valorisation des engrais naturels (peu d’intrants),
  • implantation de prairies avec légumineuses qui évite d’apporter des engrais azotés (la légumineuse produit elle-même son azote),
  • binage du maïs (pas de désherbage chimique),
  • limite l’utilisation de l’antibiotique pour les animaux par la prévention (vaccination),
  • l’alimentation du troupeau se fait à 85% avec ce qui est produit sur l’exploitation (foin, enrubannage, ensilage maïs,/herbe et céréales). Pour les 15% restants, ce sont des aliments du commerce certifiés non OGM.

L’exploitation est soumise à des mesures agro-environnementales : conservation des haies, limitation de la fertilisation, respect d’un seuil d’animaux à l’hectare (1,4 UGB Unité Gros Bovin)

Violaine Bardet

épouse de Laurent, travaille à l’extérieur de l’exploitation,  d’abord en tant qu’éducatrice spécialisée dans un institut de rééducation (IR) accueillant des enfants de 6 à 16 ans, pendant 5 ans et depuis 2OO1, titulaire du B.A.F.D (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animation), en tant qu’animatrice territoriale pour une Communauté de Communes au  service « Animation Jeunesse ». Ses missions sont essentiellement, sur le temps des vacances scolaires et périscolaires, en apportant un soutien au développement d’action en faveur des 3/12 ans, en aidant les acteurs locaux (Associations de Parents d’Elèves, de loisirs, équipes enseignantes, élus…), en dirigeant des camps inter communaux pour les 10/13 ans, depuis 2010, un accueil loisirs multi sites sur deux communes ( gestion administrative : inscription, facturation aux familles avec le logiciel AIGA, gestion financière, gestion d’une équipe de 6 à 11 personnes, développement de projet d’animation).

Depuis 2016, elle travaille à 50% afin de se consacrer beaucoup plus à l’accueil à la ferme et au projet pour dans un objectif final y consacrer tout son temps.

Elle intervient aussi de temps en temps en tant que formatrice sur les formations d’animation professionnelle (comme le BP JEPS ou le BAFA) pour des associations d’Education Populaire.

D’une manière générale, elle base sa pédagogie sur la notion de projet. Elle souhaite à travers cette méthode, inciter les animateurs avec lesquels elle travaille à donner le plus possible du sens à leurs activités. (Le constat, le but, les objectifs, les moyens et l’analyse)

A travers ses différentes actions, Violaine se soucie avant tout de placer l’enfant au cœur de ses actions, en essayant de prendre en compte le plus possible ses caractéristiques, ses besoins afin d’apporter des réponses éducatives et pédagogiques adaptées, nécessaires à son épanouissement et à la construction de sa personnalité.

Son combat auprès des animateurs, des parents et des enfants est de faire prendre conscience de l’importance d’un environnement adapté à des projets qui permettent une implication collective.

Elle essaye autant que possible de faire passer des valeurs  en s’appuyant sur la notion de groupe (le partage, le respect de la différence, le respect du rythme de chacun,  l’autonomie, la capacité à faire des choix et à les assumer, la solidarité).

Augustin, Léopold, Clovis

Sont les 3 garçons de Laurent et Violaine, ils ont 14, 12 et 9 ans, en 2018 !

Ils sont actifs et passent la plus part de leur temps dehors, lorsqu’ils peuvent échapper aux bancs de l’école et aux devoirs!!!

Nous aimons les voir vivre dans cette ferme et s’approprier chaque endroit comme des coins propices à l’identification du travail de leur papa.

Tracteur à pédales et  quelques planches bricolées servent à reproduire des fermes en miniature où différents animaux imaginaires sont bien soignés !!

Nous aimons les voir grandir et prendre des responsabilités pour le soin des animaux de la ferme et dans le maniement du matériel agricole. Ils n’aiment pas l’école mais sans s’en rendre compte, chacun d’entre eux développe des compétences en fonction de leur maturité.